Home » Ma Famille » Être papa, c’est tout un programme… auquel on n’est pas programmé !
Ma famille

Être papa, c’est tout un programme… auquel on n’est pas programmé !

En collaboration avec
En collaboration avec

On n’est jamais vraiment entièrement préparé à devenir père. Et quand ça arrive, à l’inverse de ce qui existe pour les mamans, on se trouve souvent dépourvu d’une information spécifiquement dédiée aux jeunes papas. Nestlé a lancé un site web pour répondre à ce besoin.

Texte : Philippe Van Lil

C’est l’enfant qui fait le parent !

« Devenir papa m’a vraiment fait devenir quelqu’un d’autre. Je suis beaucoup plus attentif : à la vie de mon fils, de ma femme, à la mienne… mais aussi aux enfants de manière générale ! Je suis devenu beaucoup plus sensible à tout ce qui arrive dans le monde et qui concerne les enfants. » Ce témoignage est celui d’Adrien, le père d’un jeune enfant de bientôt 3 ans. Il exprime le bouleversement que constitue la paternité.

Quand l’enfant est là, on a eu beau s’être préparé comme on pouvait, on est confronté au réel. En quelque sorte, ça vous tombe dessus !

Comme le confirme le psychanalyste Jean-Marc Josson, « avant que l’enfant vienne au monde, il y a tout un côté imaginaire sur notre rôle de futur parent. Puis, quand l’enfant est là, on a eu beau s’être préparé comme on pouvait, on est confronté au réel. En quelque sorte, ça vous tombe dessus ! En psychanalyse, on dit que c’est l’enfant qui fait le parent et non le contraire ! C’est la venue de l’enfant qui fait qu’une femme devient mère et qu’un homme devient père. »

Toute la beauté mais aussi parfois l’angoisse de devenir père résident donc sans doute aussi en ceci : il n’y a pas de mode d’emploi ! Jean-Marc Josson : « Chez l’humain. Il n’y a rien de préprogrammé au niveau génétique qui nous indique la conduite à tenir. » Sébastien, papa d’un bambin de quelque mois, explique très bien ce chamboulement : « En devenant papa, on a moins de temps pour soi, la vie est un tourbillon et nos libertés d’avant nous manquent parfois. Être papa, c’est un sacrifice, c’est hyper fatigant ! Mais la contrepartie est magique. »

Daddy Corner : un espace d’information pour les papas

Contrairement à ce que l’on pourrait parfois penser, il n’y a pas d’instinct naturel à être parent. Pour aider à passer le cap de la paternité, la communication s’avère dès lors essentielle. C’est la raison pour laquelle Nestlé a lancé un Daddy Corner sur son site. Objectif : accompagner les papas lors des premiers mois de leur bébé.

Pratiquer un rituel à l’arrivée d’un enfant est bienvenu au regard de notre ‘absence de programmation génétique’ à être père.

Cet espace dédié est agrémenté de quiz ludiques, d’articles de fond, de conseils de psychologues et de témoignages d’autres pères. Il permet ainsi aux jeunes papas de trouver mille et un conseils et de surmonter certains doutes, voire certaines difficultés. Comment raconter des histoires avant le dodo, préparer le biberon, donner le bain… ? Il faut bien le reconnaître, généralement l’info relative aux nourrissons est essentiellement destinée aux mamans.

 Daddy Shower : la célébration de l’arrivée de bébé

Le passage de l’état d’homme à celui de père ainsi que notre besoin de communication peuvent passer par le besoin d’une forme de ritualisation avec notre entourage… à l’instar de ce qui existe chez les jeunes mères avec la Baby Shower… à l’instar aussi de ce qui se fait à chaque grande étape de notre vie – baptême, mariage, etc.

C’est en ce sens que Nestlé a également lancé sur son site la Daddy Shower. Elle vise à célébrer l’arrivée d’un bébé… par les papas ! Des défis amusants, un bon repas, du bon temps entre amis, des échanges d’expériences… tel un rite de passage, cet événement est une manière amusante de marquer le coup. Le site regorge d’idées originales qui permettent aux papas de se regrouper avec des personnes qui comptent pour lui et de discuter des changements qu’engendre le fait de devenir papa. Des exemples d’activités fun ? Le concours de changement de couches ou encore celui pour retrouver le doudou de bébé.

Pour Jean-Marc Josson, ce type d’événement a tout son sens : « On essaye de trouver un savoir chez l’autre mais surtout de construire un savoir avec les autres. Ce genre de rituel est le bienvenu au regard de notre ‘absence de programmation génétique’ à être père. »

Papas et futurs papas, à vous de jouer à présent !

Next article